Accueil » Le CNRS » Les partenariats » Quels partenariats ? » Quels partenariats ?

Quels partenariats ?

Ayant pour mission d'effectuer ou de faire effectuer toutes recherches présentant un intérêt pour l'avancement de la science ainsi que pour le progrès économique, social et culturel du pays, de contribuer à l'application et à la valorisation des résultats de ces recherches et d'apporter son concours à la formation à la recherche et par la recherche, le CNRS est quotidiennement amené à travailler avec des partenaires publics ou privés, français ou étrangers.

Pour chaque délégation régionale dont le rôle est d'assurer aux unités de recherche une gestion de proximité, on peut globalement distinguer trois types de partenariat :

  • un partenariat académique établi avec les établissements d'enseignement supérieur et de recherche ou d'autres organismes de recherche, grâce auquel des thématiques scientifiques communes sont soutenues et suivies à travers les recherches développées par des unités communes ou soutenues ;
  • un partenariat avec les collectivités territoriales (régions, départements, voire communes) qui, à la fois, participent à des investissements lourds en faveur de la recherche, et peuvent être amenées à soutenir financièrement certaines recherches afin de renforcer leur politique de développement économique ou environnementale ;
  • un partenariat avec toute entité publique ou privée, française ou étrangère, (ministères, Commission européenne, agences, associations, entreprises,...) dont l'objectif est à la fois d'accroître les moyens financiers des unités de recherche et d'assurer le transfert et la valorisation des résultats issus des recherches de ces mêmes unités.

La formalisation juridique du projet de partenariat est prise en charge soit par la direction du CNRS, soit par la délégation en fonction du type de projet. En effet, seul le directeur général du CNRS est habilité à engager l'établissement et, en particulier, les unités de recherche qui lui sont rattachées. Il peut néanmoins, comme c'est le cas par exemple pour les contrats de recherche ou les conventions de mise en œuvre des contrats quadriennaux, déléguer sa signature aux délégués régionaux.