Accueil » Le CNRS » Espace Presse » Espace Presse régional » Informations presse

DERNIERS COMMUNIQUES ET DOSSIERS DE PRESSE

  08.07.2014  La start-up MENAPiC et le CNRS déposent ensemble un nouveau brevet : l'innovation au service de l'industrie

Créée le 15 mars 2010, la jeune entreprise MENAPiC, dont l’innovation est de mesurer précisément des objets à l’échelle nanométrique, dépose un nouveau brevet en collaboration avec le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS).

Il s'agit d'une nouvelle méthode pour la caractérisation d'interface dans les multicouches complexes.
 

   28.11.2013  Visite de presse du programme de recherche sur les sciences et cultures du visuel à Tourcoing.

Le 7 novembre 2013, le CNRS, les universités de Lille 1 et Lille 3 inauguraient le programme Sciences et Cultures du Visuel « SCV », premier programme de recherche français dédié aux Études visuelles. Une visite de presse sera organisée en 2014, pour laquelle les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes. Pour mémoire, il s’agit d’un champ de recherches consacré à tous les types d’images (matérielles et mentales), d’artefacts visuels (objets fabriqués par l’homme) ainsi qu’à l’ensemble des dispositifs de vision et de visualisation. Il ambitionne de créer des synergies nouvelles entre la recherche fondamentale, les entreprises, les industries culturelles et la création artistique sur le site de l’Imaginarium à Tourcoing, dans le nouveau quartier de la Plaine Images.

Crédit photo : CNRS / Muriel Pares

 15.07.2013 - Certaines anomalies chromosomiques expliqueraient le risque accru de cancer dans le diabète de type 2.

Certaines anomalies chromosomiques, de type pré-leucémiques, apparaissent surreprésentées chez des diabétiques de type 2 (DT2) souffrant de complications vasculaires. Cette découverte pourrait en partie expliquer la surmortalité par cancer chez les patients présentant un diabète de ce type. Ces résultats ont été mis en évidence par une équipe franco-britannico-qatari coordonnée par le Professeur Philippe Froguel du laboratoire Génomique et maladies métaboliques à Lille, en collaboration avec des équipes rattachées à l’Inserm, à l’AP-HP et aux universités Paris Diderot et Paris-Sud. Ces travaux s'inscrivent également dans le cadre du projet E.G.I.D. (European Genomic Institute for Diabetes) de Lille. L'étude est publiée le 14 juillet 2013 sur le site de la revue Nature Genetics.

   11.06.2013 - Signature d'un accord de consortium à Lille dans le domaine de l'environnement.

Icône décorativeLe 31 mai 2013, s’est tenue une cérémonie officielle, au cours de laquelle a été signé l’accord de consortium du Laboratoire d’excellence CaPPA. Ce laboratoire réunissant 5 partenaires et 7 groupes de recherche nordistes étudie la physique et la chimie de l’environnement atmosphérique. Le Labex CaPPA renforce ainsi le dispositif de recherche national sur les aérosols contribuant à la pollution de l’atmosphère.

    06.06.2013 - Anniversaire d'AERONET.

Lancé en 1993, le réseau AERONET (AErosol RObotic NETwork), mis en place par des chercheurs du Laboratoire d’Optique Atmosphérique (LOA) et du Goddard Space Flight Center (GSFC - NASA) vient de fêter ses 20 ans. Ce réseau international regroupe aujourd’hui 300 sites d’observation distribués sur tous les continents et a pour mission de fournir des données détaillées et de grande qualité sur les aérosols atmosphériques, la vapeur d’eau et les nuages.La composante française du réseau, PHOTONS/AERONET, est un service désormais intégré dans l'Observatoire des Sciences de l'Univers en Nord-Pas de Calais (OSU-NORD).

    22.03.2013 - Pourquoi les algues rouges n'ont pas colonisé la terre ferme.

Icône décorativeLe premier séquençage du génome d'une algue rouge vient d'être réalisé par une collaboration internationale coordonnée par des scientifiques du CNRS et de l'Université Pierre-et-Marie-Curie, en impliquant notamment des chercheurs du laboratoire UGSF (Unité de glycobiologie structurale et fonctionnelle). Le génome de Chondrus crispus, connu aussi sous le nom breton de pioka, s'est révélé être petit et compact pour un organisme multicellulaire. Le nombre de gènes, inférieur à celui de plusieurs algues unicellulaires, pose de nombreuses questions sur l'évolution des algues rouges. Il pourrait expliquer pourquoi, à la différence des algues vertes dont descendent toutes les plantes terrestres, elles n'ont jamais colonisé la terre ferme. Publiés en ligne le 11 mars 2013 sur le site des Proceedings of the National Academy of Sciences USA, ces travaux offrent un nouveau regard sur l'histoire des algues, mais aussi des végétaux terrestres. La référence bibliographique : "Genome structure and metabolic features in the red seaweed Chondrus crispus shed light on evolution of the Archaeplastida", Catherine Boyen et al., PNAS. En ligne semaine du 11 mars 2013.

    04.03.2013 - Des transistors à l'assaut de la troisième dimension.

Icône décorativeUne équipe du Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS, CNRS, Toulouse) et de l’Institut d’électronique, de microélectronique et de nanotechnologie (CNRS/Université Lille1/Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis/Isen) viennent de construire un transistor de taille nanométrique au comportement exceptionnel pour un dispositif de cette dimension. Pour y parvenir, les chercheurs ont conçu une architecture originale en trois dimensions composée d’un réseau vertical de nanofils dont la conductivité est contrôlée par une grille de seulement 14 nm de longueur. Ces résultats, publiés dans la revue Nanoscale, ouvrent la voie à des alternatives aux structures planaires des microprocesseurs et des mémoires actuels. Ces transistors 3D permettraient ainsi d’accroître la puissance des dispositifs microélectroniques. La référence bibliographique complète : Vertical nanowire array-based field effect transistors for ultimate scaling. G. Larrieu and X.-L. Han. Nanoscale, en ligne le 23 janvier 2013 (doi:10.1039/C3NR33738C).

Icône décorative Lire le communiqué de presse

    01.03.2013 - Publication sur l'origine de la photosynthèse.

Icône décorativeLa capacité des végétaux à réaliser la photosynthèse viendrait d'une collaboration ancestrale entre trois partenaires : une cellule eucaryote, une cyanobactérie et un parasite du genre Chlamydia. Le plaste, organite des cellules végétales spécialisé dans la photosynthèse, serait le fruit de l'évolution de cette symbiose tripartite. Ces résultats ont été publiés dans la revue The Plant Cell par des chercheurs de l'Unité de glycobiologie structurale et fonctionnelle et du laboratoire Interactions et dynamique cellulaire (Institut Pasteur/CNRS), en association avec des scientifiques allemands et américains.

   28.02.2013 - Une passerelle scientifique entre Lille et Shanghai.

Icône décorativeAu cours d’une cérémonie officielle le 26 février 2013, a été signée la convention instituant l'Unité de Catalyse et de Chimie du Solide (UCCS) comme site miroir de l’Unité Mixte Internationale Eco-Efficient Products & Processes Laboratory (E2P2L) du CNRS et de Solvay, basée à Shanghai. Se trouvent ainsi confortés les liens entre l’Université Lille 1 Sciences et Technologies et le laboratoire international E2P2L, en partenariat avec l’ENS de Lyon et l’East China Normal University. Cette collaboration favorisera notamment les échanges de chercheurs, doctorants et étudiants entre les deux continents.

   05.02.2013 - L'IEMN au coeur de Graphene, projet phare de recherche lancé par la Commission européenne.

Icône décorativeLa Commission européenne a annoncé le 28 janvier 2013 les deux lauréats du programme européen Technologies futures et émergentes (FET), parmi lesquels figure le projet Graphene dans lequel l'IEMN (Institut d'électronique, de microélectronique et de nanotechnologie) est impliqué. Le projet permettra de développer des matériaux à partir du graphène, cristal de carbone à une seule couche d’atomes, dont les propriétés pourraient révolutionner les sciences et technologies de l'information et de la communication, ainsi que d'autres domaines comme l'énergie ou les transports.

Icône décorative Lire le communiqué de presse

    11.01.2013 - L'histoire évolutive et l'émergence de la tuberculose retracées.

Des scientifiques de l’Institut Pasteur à Paris, du CNRS, de l’Inserm, de l’Institut Pasteur de Lille, de l’Université Lille 2, en collaboration avec le Génoscope et le Sanger Institute, viennent de déterminer l’origine de l’émergence de la bactérie Mycobacterium tuberculosis, principal agent de la tuberculose.

Icône décorative Lire le communiqué de presse

 06.12.2012 - Un nouveau partenariat pour le Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Lille.

Icône décorativeLes Universités Lille 1, Lille 3, le CNRS et Inria se sont engagés dans une dynamique de partenariat autour du LIFL (UMR 8022) en signant une convention le 5 décembre 2012 dans les locaux de la Délégation Régionale du CNRS.

 

    28.11.2012 - Obésité de l'enfant : un calcul simple pour évaluer le risque à la naissance.

Prédire dès la maternité, sans examen invasif, quels sont les bébés qui présentent un risque élevé d’obésité : c’est désormais possible grâce au calculateur mis au point par l’équipe internationale coordonnée par le Professeur Philippe Froguel du laboratoire Génomique et maladies métaboliques de Lille. Ce test pourrait aider les professionnels de santé à mieux cibler les populations à risque pour agir le plus tôt possible. Référence bibliographique : Estimation of newborn risk for child or adolescent obesity : lessons from longitudinal birth cohorts,Anita Morandi, David Meyre, Stéphane Lobbens, Ken Kleinman, Marika Kaakinen, Sheryl L. Rifas-Shiman, Vincent Vatin, Stefan Gaget, Anneli Pouta, Anna-Liisa Hartikainen, Jaana Laitinen, Aimo Ruokonen, Shikta Das, Anokhi Ali Khan, Paul Elliott, Claudio Maffeis, Matthew W. Gillman, Marjo-Riitta Järvelin, Philippe Froguel, PLoS One DOI 10.1371/journal.pone.0049919, 28 novembre 2012.

Icône décorative En savoir plus

 22.06.2012 - Projet européen CONSIDER.

Icône décorativeLe CERAPS (Centre d'Etudes et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales) est fortement mobilisé de 2012 à 2015 par le projet de recherche européen CONSIDER (Civil society OrgaNisationS In Designing rEsearch goveRnance) ou Organisations de la société civile dans l’accompagnement de la recherche, dont l’objectif est «d’ouvrir la recherche à la société civile». Avec le projet européen CONSIDER, le CNRS et l'Université de Lille 2 étudient la coopération entre chercheurs et non-chercheurs au sein de projets scientifiques.

Icône décorative Lire le communiqué de presse

   29.06.2012 - Création d'un Observatoire des Sciences de l'Univers en Nord-Pas de Calais.

Le 21 mai 2012, le Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER) a approuvé à l’unanimité la création d’un Observatoire des Sciences de l’Univers en Nord-Pas de Calais (OSU Nord). L’OSU Nord est structuré autour de 5 unités de recherche, toutes rattachées au CNRS et à l’Université Lille 1 Sciences et Technologies : ICARE, Géosystèmes, le Laboratoire d’Océanologie et de Géosciences (LOG), le Laboratoire d’Optique Atmosphèrique (LOA), et l'équipe Physique des Minéraux de l’Unité Matériaux et Transformations (UMET).

 16.03.2010 - Création d'un laboratoire commun entre le PC2A et l'IRSN

A l'occasion de la Journée sur la coopération scientifique CNRS/IRSN/Universités le 16 mars à Cadarache (13), la création d'un laboratoire commun entre le PC2A (CNRS - Lille 1) et la DPAM (IRSN) a été annoncée.

Le nouveau laboratoire est dénommé le C3R, comme Cinétique Chimique, Combustion et Réactivité. Les thèmes scientifiques du Laboratoire Commun concernent la cinétique chimique en phase gazeuse, la cinétique chimique en phase hétérogène, la radiochimie et la combustion. La modélisation de la chimie de l'iode sous rayonnement et en conditions de déséquilibre thermodynamique, objet de recherche à la Direction de la Prévention des Accidents Majeurs (DPAM) de l'IRSN, devrait en particulier bénéficier de cette collaboration.

La presse (cf. J'innove en Nord Pas de Calais du 15 mars) s'est fait largement l'écho de la création du nouveau laboratoire C3R.

Pour en savoir plus